Un profil en adéquation



Je suis en recherche d'emploi. Depuis des mois. Des mois qui commencent à se compter en année. Après plusieurs licenciements économiques et autres fins de contrats, ce n'est pas la première fois que je me retrouve dans cette situation mais j'aimerais bien que ce soit la dernière - rien n'est moins sûr - car cela n'a jamais été aussi complexe.

Heureusement, je ne reste pas inactive. Je dirige bénévolement une association de quartier qui compte des salariés, plusieurs dizaines de bénévoles, des centaines d'adhérents, des milliers de visiteurs. Bref, c'est du travail ... et c'est heureux. Cela me permet de continuer à engranger des connaissances, à adopter des horaires réguliers, à avoir un but.

J'ignore s'il faut rire ou pleurer quant on me parle de projet professionnel. On ne doit pas tous vivre les mêmes réalités. Je n'y ai jamais cru et c'est encore moins crédible avec la montée en puissance des stages de professionnalisation, contrats à durée déterminée et  dispositifs aidés qui bourgeonnent sur toutes les plateformes d'emploi. De plus, pour un nombre croissant de personnes, le travail permet tout juste de survivre.

À l'heure où il faut idéalement être adaptable, plurilingue,  avoir des compétences multidisciplinaires tout en présentant le profil adéquat, le projet professionnel qui avait sans doute un sens il y a un zillion d'années, est devenu totalement dépassé.


De plus, il semblerait que je présente un symptôme des plus inquiétants et  me demande s'il existe un antidote. Je n'ai pas de profil en adéquation. Terme un peu fourre-tout que les entreprises utilisent à toutes les sauces, tant il est pratique.

Pour certains consultants, avoir un profil en adéquation ne signifie pas avoir pratiqué exactement le même type d'emploi mais de voir comment le candidat réagit dans des situations similaires. Je veux bien ... excepté un détail, un tout petit détail ... cette excuse vous est, la plupart du temps, servie alors même que vous n'avez pas décroché le fameux sésame, l'entretien d'embauche.

Des dizaines d'entretiens après, toujours cette même rengaine, leitmotiv de recruteurs en panne d'inspiration. Combinée à des phrases telles   "vous n'avez pas assez d'expérience salariée", quand ce n'est pas son contraire "nous avons opté pour quelqu'un de moins expérimenté". Et que dire ou, plus exactement que comprendre, de  "la direction n'est pas prête à recruter un profil comme le vôtre" ?

Que faire ? Pipeauter et présenter une candidature qui épouse au plus près le profil souhaité ? Facile. Sauf que je ne souhaite pas être retenue à cause de ce dont j'ai l'air sur le papier mais pour ce que je pourrais éventuellement apporter à une structure.

Connaître les astuces et pièges à éviter ? Oui, mais c'est souvent l'aspect humain, moins rationnel, qui l'emporte. Quel choix que de se remettre  en question, peaufiner son approche et être prêt à rebondir ? Je ne vois pas.

#worklife
#career







Commentaires

  1. Je compatis tellement avec toi. C'est très difficile actuellement, sans parler des boulots que tu fais quelques mois avant de repartir au chômage ... un profil en adéquation? Sérieusement? La plupart des offres d'emploi sont en décalage total avec la réalité. Sans compter les annonces où on te demande d'avoir les compétences de quatre métiers au minimum. Sérieusement, personne ne demande à son garagiste d'être boulanger? Enfin, j'espère vraiment que tu trouveras un poste qui te conviendra et surtout où tu seras bien, car je crois qu'aujourd'hui c'est déjà beaucoup demander.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Valérie. Il faut être l'éléphant rose dans le troupeau de gris ... et encore ! Merci pour le soutien.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Si vous vous sentez inspiré(e), merci de prendre le temps de laisser un commentaire.
Please, feel free to leave a comment.

Articles les plus consultés